Spiruline comme marqueur de dépollution des effluents industriels

Adiba BENAHMED DJILALI, Colette BESOMBES, Karim Allaf

24.00 €

Les activités humaines, qu’elles soient domestiques, agricoles ou industrielles, produisent toutes sortes de déchets et de souillures qui sont susceptibles d’engendrer différents types de pollution et de nuisance dans le milieu récepteur. Le traitement de ces rejets est indispensable pour la préservation de notre environnement, la spiruline, entre autres, est une micro-algue ayant des aptitudes de dépollution à ne pas négliger. Sa culture nécessite des bassins, des eaux alcalines riches en carbonate de sodium, ou en bicarbonate de sodium, et un micro-climat chaud. Pour que la spiruline ait accès à la lumière et à l’oxygène, un système d’agitation est obligatoire. La culture de spiruline dans des liquides polluants (eaux usées, margines, lubrifiants usagés des moteurs à explosion ou à combustion, etc.) et des ressources agricoles locales (cendres de bois de figuier, eau de mer, etc.) a été réalisée à l’échelle du laboratoire. Le procédé de culture étant facile à réaliser, il serait très utile de l’adopter à grande échelle. Cependant, la qualité nutritionnelle de la spiruline est dépendante de la nature du liquide polluant utilisé pour sa culture.
Pages:84
Published:2020
ISBN:978-9975-153-69-0
Language:French
Category:Nature, Environmental Studies